Faire un rachat de crédit quand on est chômeur

Les chômeurs sont de plus en plus montré du doigts. de plus en plus poussé vers l’acceptation d’un travail pour éviter qu’ils ne restent trop longtemps bénéficiaire d’aide de l’état, le chômeur n’a bien souvent pas trop le choix de sa situation. Il subit ce chômage plus qu’autre chose. Une période de chômage varie de quelques jours, à plusieurs années. Pour pouvoir retrouver leurs retrouver du travail, le gouvernement a mis en place un regroupement des deux pôles que sont l’assedic et l’anpe. Regroupé aujourd’hui sous le nom de pôle emploi. Cette nouivelle arme du gouvernement français est censé améliorer la situation mais on le voit ce n’est pas vraiment le cas. Cela a plutôt réussi à faire faire des économies à un état en situation de dettes profondes.

Quelle est la situation des chômeurs dans le rachat de crédit ?

Lorsqu’un chômeur fait une demande de rachat de crédits, il se voit le plus souvent reproché son manque de revenu directe, puisque l’allocation chômage n’est pas considéré comme un revenu mais comme une aide limité dans le temps. Ce manque de revenu est pratiquement rédhibitoire pour obtenir un rachat crédit. A moins que la demande soit faite avec un co-emprunteur qui possède un confortable salaire et une situation stable. Il peut également exister d’autres garanties pour pouvoir palier cela. Des garanties solides tel que l’hypothèque immobilière. Faire un rachat de prêt hypothécaire peut en effet garantir aux banques un remboursement quoi qu’il arrive. Car en cas de défaut de paiement, la banque saisira la maison ou l’appartement du client pour se faire rembourser la dette.

Si vous souhaitez savoir si votre profil permet un rachat de crédit pour chômeur ou si il ne le permet pas, il faut que l’on puisse étudier votre situation personnelle et financière. Pour cela, la meilleure solution mais également la plus rapide, c’est la simulation de rachat de crédits. Vous aurez une réponse de principe rapide et immédiate. Vous n’aurez pas de justificatif à donner tant que vous n’acceptez pas la réponse qui vous aura été donnée. Vous êtes donc libre de choisir ou de refuser l’offre sans aucune justification.


simulation


backgroundpetit