Rachat de crédit sans fiche de paie

Le rachat de crédit est une excellente alternative pour faire face à une situation de surendettement ou de malendettement. Il permet d’assainir le budget de ménage en réduisant le montant des mensualités, en révisant le taux d’intérêt et en rallongeant les échéances. Pour en tirer pleinement profit, il convient alors de fournir tous les documents requis par les organismes de prêt. Sans fiche de paie, le rachat de crédit peut-il alors être possible ? Oui, mais à certaines conditions.

À qui s’adresse le rachat de prêt sans fiche de paie ?

Les personnes se trouvant en situation de chômage sont les principales concernées par un rachat de crédit sans fiche de paie. Essuyant bien souvent des refus de prêt suite à l’absence de pérennité dans leurs revenus, elles peinent malheureusement à trouver des financements dont elles ont besoin. Sans justificatifs de revenus représentés par une fiche de paie et un contrat de travail en bonne et due forme, les établissements financiers voient en elles des risques potentiels qu’ils daignent ne pas prendre. Or il se peut que l’obtention d’un rachat de prêt puisse les aider à remonter la pente. C’est la raison pour laquelle certains organismes de prêt accordent des regroupements de crédit sans fiche de paie à des emprunteurs en contrepartie d’une assurance d’un remboursement effectif à la fin de l’échéance. Dans cette perspective, le débiteur pourra alors présenter en garantie des biens personnels ou mettre en valeur ses sources d’argent (rentes, pensions, droits d’auteurs, loyers, etc.) Bien qu’il ne perçoive pas un salaire fixe attesté par des fiches de paie, il prouve ce faisant avoir les revenus nécessaires et suffisants pour honorer ses mensualités.

S’il est possible d’obtenir un rachat de crédit sans justificatifs de revenus sous certaines conditions, il n’en reste pas moins complexe d’identifier les établissements financiers qui daignent l’accorder. Pour remédier à un probable refus de regroupement de prêts sans fiche de paie, l’idéal est alors de passer par un courtier en rachat de crédit. Contrairement aux établissements bancaires classiques, un tel intermédiaire financier spécialisé (ou IOB, Intermédiaire en opération de banque) propose un accompagnement personnalisé tout au long du processus de restructuration. Percevant une commission à la conclusion du contrat de prêt avec les organismes financiers, il a alors tout intérêt à négocier en votre faveur ledit crédit et vous proposer la meilleure offre adaptée à votre profil. Il trouvera la solution pour vous aider à masquer l’absence de fiche de paie dans votre demande, en mettant en avant vos atouts et votre détermination à honorer votre rachat de crédit. Préférez les intermédiaires membres de l’AFIB (l’association française des intermédiaires bancaires).Par ailleurs si vous avez déjà essuyé un refus lors d’une demande antérieure pour motif une absence de fiche de paie, il ne s’agit pas pour autant d’une fatalité en soi. Le mieux que vous pouvez faire est de faire jouer la concurrence. Et pour cause, les organismes de prêt ne présentent pas toujours les mêmes critères d’acceptation. De plus, des formules dites de rachat de crédit facile proposées par les organismes de crédit facilitent l’obtention de prêt en minimisant considérablement les justificatifs et les documents requis.


simulation


backgroundpetit