Le rachat de crédit sans justificatif

Les conditions d’octroi et de remboursement d’un rachat de crédit pour particuliers varient selon les établissements financiers. Parmi les facteurs clés pris en compte dans le cadre d’une telle restructuration budgétaire figure l’élément « justificatif ». La question récurrente est alors la suivante : est-il alors possible de faire un rachat de crédit sans justificatif ?

Le rachat de crédit sans justificatif, vu par la loi

Sur le principe, la souscription d’un rachat de crédit sans justificatifs est impossible. Et pour cause, l’absence de justificatifs reste un risque considérable pour les banques et les organismes de crédit du fait que ceux-ci n’auront aucune garantie quant à la possibilité de remboursement de leur prêt.À cela s’ajoutent les dispositions légales les obligeant de vérifier la solvabilité de leurs débiteurs. En effet en application de la loi Lagarde de juillet 2010, tout accord de prêt doit être précédé d’une vérification de la situation d’endettement du demandeur. Cela concerne aussi bien les prêts à la consommation, les crédits immobiliers, la reconduction et le renouvellement des crédits revolving ou encore l’ouverture d’un découvert bancaire. Bien entendu, le rachat de crédit n’y fait pas exception. En dérogeant à l’obligation de vérification des justificatifs, un établissement de prêt se met alors volontairement dans une situation pouvant induire à sanctions. Et pour cause, l’idée est de protéger au mieux les particuliers du piège du surendettement dont il peut être victime si on accordait un crédit à qui demande. Toutefois si cette vérification de la solvabilité de l’emprunteur est obligatoire, il n’en reste pas moins en lui évitant éventuellement de le faire tomber dans le surendettement. Aussi, dans ce cadre, l’établissement financier fournisseur de crédit se doit de vérifier votre solvabilité ainsi que votre taux d’endettement avant de vous accorder un crédit d’un montant supérieur à 200 € et dont la durée de remboursement dépasse les 3 mois. Il doit également vérifier si vous êtes fiché ou non FCIP, cela est donc également valable pour le rachat de crédit.

Un minimum de justificatifs est nécessaire

Faire racheter ses crédits sans justifications dans le sens propre du terme n’existe pas. En effet l’absence totale de preuve écrite n’est pas recevable dans l’obtention d’un rachat de crédit. Le minimum requis dans un tel dossier devra comprendre un justificatif d’identité et de domicile. La notion « sans justificatifs » suppose alors la non-obligation de soumettre fiches de paie (pour les artisans, les commerçants et toutes personnes exerçant un emploi libéral) ni avis d’imposition.Par conséquent, le fait de présenter une justification pour un emploi stable n’est pas requis avec ce type de crédit. Les offres "sans justificatifs" supposent aussi que l’emprunteur n’est pas de tenu de justifier les motifs de son prêt. Il n’est pas obligé d’expliquer son besoin d’argent à son créancier. Ce faisant, il pourra utiliser la somme obtenue à sa guise et n’aura pas à rendre compte auprès de son organisme de prêt. Ce type de rachat de crédits sera assimilé à un prêt personnel et non affecté, permettant à l’emprunteur d’utiliser les fonds obtenus pour ses projets personnels. Il est notamment contracté pour pouvoir bénéficier d’une somme d’argent plus ou moins conséquente dans l’immédiat. Les motifs de prêt sont généralement liés à une gestion d’imprévus financiers (suite aux circonstances de la vie) ou au souhait d’améliorer le cadre de vie du ménage (financement d’un bien de consommation, équipement, etc.), surtout si l’emprunteur se trouve dans une situation d’interdit bancaire ou de surendettement.

Le rachat crédit sans aucun justificatif est bien souvent accordé aux débiteurs propriétaires. En choisissant de mettre en gage leurs biens immobiliers, ces derniers pourront bénéficier d’un montant important. En revanche s’ils sont locataires, la restructuration devient plus complexe et les chances d’obtention sont amoindries compte tenu de l’absence de garantie quant à leur solvabilité. Cela étant, l’acceptation d’un dossier de rachat de dette sans justificatif n’est pas pour autant sans conséquence. Cette alternative financière suppose en effet un taux d’intérêt plus conséquent par rapport aux autres formes de prêt (avoisinant parfois les 4 % voire 6 %). Si l’idée est de bénéficier d’un dépannage de trésorerie rapide grâce à cette formule, celle-ci ne doit pas être choisie à la légère. En tant que financement sur-mesure, le coût du « sans justificatif » reste élevé. Aussi il convient d’effectuer systématiquement une simulation du refinancement avant toute souscription de prêt. À la clé, il sera plus facile d’obtenir des rachats de crédit à la consommation pour un montant allant de 500 euros à 5000 euros.


simulation


backgroundpetit