Rachat de crédit en cas de décès

La solution rachat de crédit s’adresse à toutes catégories de personnes qui se voient lancer un projet personnel, malendettées ou même surendettées. Ce dernier cas est dû à l’accumulation des dettes pour des opérations quelconques nécessitant crédits. De ce fait, l’équilibre budgétaire est affecté et s’accompagne souvent d’une baisse du pouvoir d’achat. Restructurer sa situation financière par ce moyen consiste en le regroupement des crédits en seul bloc afin d’obtenir une réduction des mensualités. Il s’agit d’un principe qui repose sur l’accord de l’établissement prêteur de baisser le taux de remboursement de 60 % avec la considération de la situation financière de l’emprunteur. Le remboursement se fera sur une période étalée sur des années afin d’alléger la mensualité.

Il nous est toutefois impossible de prévoir les aléas de la vie. Le décès est un évènement qui bouleverse largement la vie d’une personne et de son entourage. Tout problème se règle d’une façon ou d’une autre mais quand il s’agit du décès, les difficultés doivent être détournées tout à fait dans un sens particulier. Si la vie de quelqu’un qui a opté pour un rachat de crédit vient à disparaître, le règlement du reste de ses mensualités demeure une énigme or le remboursement est obligatoire. Ainsi, c’est la famille ou un co-emprunteur qui doit se charger dudit remboursement. Il est utile de savoir ce que l’on doit faire dans le cas du décès de l’emprunteur car si nous parvenons à mourir, qui se mettrait à notre place pour rembourser nos dettes ?

Les établissements prêteurs ont pensé à prévenir les circonstances de la vie que pourraient subvenir brusquement dans la vie de l’emprunteur, telles que la cessation de son activité ; sa maladie ; son accident ou même son décès. Pour ce dernier cas, l’organisme prêteur attribue à ce regroupement de crédit le nom d’« assurance décès invalidité ». Invalidité, car la personne concernée n’est plus à même d’accomplir ses mensualités jusqu’à terme.
Ainsi, la banque propose à l’emprunteur d’opter pour un contrat d’assurance groupe avec des prêts de rachat de prêt mais en même temps, celui-ci a également le choix de choisir une autre garantie.
Toutefois, ce type de rachat de crédit demande des frais mensuels à part la mensualité déjà due faisant objet de remboursement de dettes étalée sur le certaine période.
Le rachat de prêt est pris en charge exclusivement par la banque. Autrement dit, le capital restant dû est pris en main en totalité par l’établissement prêteur.
Certains établissements de crédit posent un délai de franchise d’en général un trimestre pendant lequel délai la garantie invalidité décès ne couvrira pas. Il existe aussi une autre option de délai dont le délai à carence. Il s’agit d’une latence partant de la souscription de la garantie pendant laquelle ladite garantie ne serait pas en jeu, notamment six mois après la souscription du rachat de prêt.
Tout cela est effectué par l’organisme prêteur sous considération de la situation familiale du défunt emprunteur ainsi que de son ancienne condition professionnelle.

Il est donc possible de se prémunir de l’éventuel décès de l’emprunteur par le rachat crédit invalidité décès, afin de protéger la famille de la situation de surendettement.


simulation


background sanscadre